Comment s’adapter au caractère du berger blanc suisse ?

Sublime avec son pelage blanc, le berger blanc suisse a tout pour vous faire succomber. Si vous le faites, intéressez-vous en amont à son caractère pour être sûr qu’il correspond au vôtre et à la vie que vous envisagez pour votre animal de compagnie.

Un chien qui a besoin d’exercice

Comme tout berger, il a besoin d’exercice pour s’épanouir. Il est possible de l’adopter si vous habitez en appartement, mais dans ce cas,faites de longues sorties tous les jours. Durant ces promenades, ne vous contentez pas de marcher sur le trottoir lentement. Offrez-lui des séances de course dans un parc communal ou dans un champ.

Bien évidemment, vous devrez lui avoir appris le rappel avant de le détacher dans un endroit non clos.

Un sensible qui supporte mal la solitude

Le berger blanc suisse est un chien particulièrement fidèle à son maître. Il se montre protecteur avec les enfants et joue avec eux avec plaisir. En revanche, quand il est seul, il peut se montrer destructeur et affiche une mine triste jusqu’à votre retour.

Pour cette raison, le laisser seul pendant dix heures chaque jour en espérant que son beau panier soit suffisant pour son bonheur est une erreur. N’adoptez pas cette race si vous vous absentez toute la journée.  5ou 6h par jour est acceptable et il le surmontera avec de l’habitude, mais plus de 10h est trop pour son bien-être.

Le socialiser constamment

Le berger blanc suisse n’est pas un animal agressif. S’il ne côtoie personne excepté vous, il ne se transforme pas en monstre qui saute sur le premier passant croisé. À l’inverse, il peut développer une crainte importante de l’inconnu.

Dès les premiers mois, habituez-le à croiser d’autres personnes et d’autres animaux. Lors de ces rencontres, n’hésitez pas à le laisser sentir les autres chiens.

Si vous allez voir des amis ou de la famille qui aiment les chiens, emmenez-le avec vous. Il pourra profiter de caresses, et surtout,s’habituer à sortir de sa zone de confort.

Un animal important dans votre vie

Pour certains maîtres, le chien est un amusement que l’on utilise pendant quelques minutes par jour et que l’on souhaite ensuite voir dans son coin ou que l’on enferme dans un chenil mis à l’extérieur. Si vous comptez agir ainsi avec un berger blanc suisse, vous avez tout faux.

S’il faut fixer des limites dans le dressage pour éviter qu’il ne soit trop envahissant, le chien a besoin d’être présent avec vous. Des jeux réguliers, des séances de câlins devant la télévision ou de simple sobservations de vos activités dans la cuisine le rassurent et l’apaisent. Il veut être un véritable membre de la famille. Offrez-lui cette possibilité.

 Pour autant, sachez vous offrir quelques moments de tranquillité. Par exemples, fermez parfois les portes, ne le laissez pas dormir avec vous… Ces gestes sont importants pour diminuer les risques qu’il ne devienne trop anxieux à chacun de vos départs. En effet, l’anxiété de séparation touche beaucoup de chiens fidèles et se traduit par des bêtises en votre absence ou des aboiements prolongés.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply