Comment dresser un berger blanc suisse à ne pas être possessif

Il n’est rien de plus excitant pour les chiens que de jouer à rattraper un objet. Ils se défoulent après une balle ou un morceau de bois, s’en emparent, reviennent heureux de leur prise et le laissent tomber à vos pieds, puis attendent avec sérieux que vous le lanciez à nouveau. Mais il arrive qu’ils oublient les règles du jeu. Au lieu de lâcher l’objet, ils refusent de le rendre comme s’ils voulaient vous dire « C’est le mien, c’est tout à moi». Si vous insistez, ils baissent la tête et puis s’esquivent ; ou bien ils laissent tomber le jouet et vous lancent un regard très sérieux vous défiant de le saisir. Si une telle chose se produit, il est grand temps de passer à une bonne leçon de partage.

Les chiens ont tendance à devenir possessifs pour des objets qu’ils considèrent être des ressources précieuses, comme les jouets, la nourriture ou un morceau de cuir. Ce comportement est justifié à l’état sauvage quand les chiens errent en meute où la possession fait loi. Mais même à l’état sauvage, il existe une règle simple: aucun chien ne s’accapare de la proie d’un autre chien qui lui est supérieur dans la hiérarchie.

Votre berger suisse oublie simplement que, dans votre famille, c’est vous le chef, avec tous les droits que la position vous confère. Quand votre chien détient un objet qu’il ne veut pas rendre, il met votre autorité à l’épreuve et cela peut déboucher sur de l’agressivité.

Que votre chien soit jeune ou adulte, il n’a aucune raison d’être possessif et de pousser ainsi les membres de la famille. Il doit apprendre à partager et, beaucoup plus important encore, à respecter votre autorité. Les conseils suivants peuvent vous guider.

Surpassez ses attentes. Puisque les chiens deviennent possessifs pour des objets qu’ils considèrent être des ressources précieuses, il vous est possible de les dévaloriser en procurant à votre chien plusieurs exemplaires du même objet. Au lieu de ne lui donner qu’une balle de tennis, par exemple, offrez-lui cinq ou six balles. Il sera tellement dépassé par ses richesses qu’il ne fera aucune objection à ce que vous en preniez une ou deux, même si ce sont les balles avec lesquelles il est juste en train de jouer.

Éliminez la tentation. Le chien est parfois obsédé par un jouet ou un objet qu’il aime par-dessus tous les autres et il fera tout pour ne pas le rendre en ignorant vos ordres s’il le faut. Attendez un moment calme pour vous saisir de l’objet et enlevez le. N’usez pas de la force pour faire rendre l’objet par le chien car il peut devenir furieux et vous mordre. Éliminer la tentation est beaucoup plus facile que de la faire surmonter par votre chien et une fois que son jouet favori a disparu, il est moins enclin à être possessif ou dominant. Le Berger Blanc Suisse ont des grandes dents !

Éduqué le au lâché d’objet

Après les ordres comme «assis», « debout» et «viens», il faut apprendre la commande «lâche». « Lâche» est une des leçons les plus importantes pour votre chien. Non seulement c’est utile pour palier au comportement possessif et initier à l’ obéissance, mais c’est important aussi quand il s’agit de lâcher des objets comme les emballages de menus tout prêts ou bien des objets pointus et dangereux avant que le chien ne les avale.

C’est un ordre facile à apprendre au chien. Commencez en lui disant « lâche» quand il n’a encore rien dans sa gueule et donnez-lui immédiatement après un biscuit. Répétez plusieurs fois par jour pendant quelques jours. Puis donnez-lui cet ordre quand il tient quelque chose dans la gueule de préférence un objet auquel il s’intéresse, mais pas auquel il tient particulièrement. Dès qu’il le laisse tomber, donnez-lui une récompense et félicitez-le. Si vous persévérez, votre chien va vite apprendre que l’obéissance aux ordres rapporte de bonnes choses et il sera moins enclin à accaparer des objets et moins belligérant.

Interrompez sa concentration à l’heure du repas. Presque tous les chiens sont extrêmement possessifs lorsqu’il s’agit de leur nourriture à tel point qu’ils se mettent à grogner ou à mordre quand quelqu’un passe devant l’assiette. Une méthode pour changer cette attitude consiste à leur enlever l’assiette pendant un moment. Étalez le repas un jour sur l’herbe, un jour sur une feuille de papier journal. Continuez ainsi de donner le repas à votre chien à différents endroits et présentés toujours différemment. En gênant ainsi sa concentration sur la source de son plaisir – à savoir son assiette pleine – il sera moins agressif en voulant protéger ce qu’il pense lui appartenir.

Il existe une autre façon de stopper cet esprit de possession par rapport aux repas qui consiste à lui donner à manger à la main, morceau par morceau. Le chien va ainsi associer vos mains à l’action de « recevoir» et non à la crainte de «perdre». Cela renforce aussi votre position de membre dominant qui contrôle quand il mange et ce qu’il mange. Une fois que le chien a compris ces règles, il va estimer votre autorité au lieu de la contrer.

We will be happy to hear your thoughts

Leave a reply