Le chiot Berger Blanc Suisse

Les chiots Bergers Blancs Suisse sont souvent élevés pour avoir une personnalité plus douce, plus sensible. En raison de ce tempérament plus doux, les Bergers Blancs sont rarement utilisés comme chiens policiers, chiens de garde, ou pour participer à des sports canins de protection tels que le ring. Un Berger Blanc peut certainement être un très bon chien de garde, mais il se limitera à vous avertir que quelqu’un arrive. Les chiots bergers blancs suisse ne sont généralement pas agressifs.

En fait, si un Berger Blanc doit avoir un défaut de tempérament, c’est plutôt de la timidité ou de l’excitation. Ils besoin de beaucoup de socialisation précoce pour développer une attitude confiante envers les étrangers et les situations étranges.

Ils ont aussi besoin de beaucoup d’exercice physique et mental. Cette race intelligente ne devrait pas être dans un foyer qui veut simplement qu’un animal de compagnie et qu’il fasse le tour du pâté de maisons.

Les bébés bergers blancs suisse peuvent être très bruyants, ils ont tendance à gémir, à marmonner et à grogner.

Bien qu’ils aient rarement des personnalités dominantes, ils ont encore besoin d’un propriétaire confiant et constant qui établira et appliquera les règles.

Les avantages du chiots et les inconvénients

Voici quelques avantages :

  • Est fort, athlétique et d’apparence naturelle
  • A une personnalité « plus douce », plus moelleuse qu’un berger allemand de couleur traditionnelle.
  • S’épanouit grâce à des activités stimulantes et à l’exercice.
  • Est exceptionnellement intelligent, loyal et polyvalent – lorsqu’il est bien socialisé et bien formé, il peut apprendre et faire presque n’importe quoi.
  • Fait un chien de garde raisonnable et n’est pas indûment hostile.

Vous ne voulez pas adopter cette race de chien si vous ne voulez pas :

  • Offrir beaucoup d’exercice et des choses intéressantes à faire
  • Chien timide ou peureuse quand pas intensivement socialisé
  • Destructivité lorsqu’on s’ennuie ou qu’on ne fait pas assez d’exercice
  • Agressivité potentielle envers d’autres chiens, surtout ceux du même sexe

Acheter un chiot ou adopter un adulte

Gardez à l’esprit que l’héritage du tempérament est moins prévisible que l’héritage de traits physiques comme la taille ou la perte de poils. Le tempérament et le comportement sont également façonnés par l’éducation et le dressage.

Vous pouvez éviter certains traits négatifs en choisissant un chien adulte d’un refuge pour animaux ou d’un groupe de sauvetage. Avec un chien adulte, vous pouvez facilement voir ce que vous obtenez, et beaucoup de bergers blancs adultes ont déjà prouvé qu’ils n’ont pas de caractéristiques négatives.
Si vous voulez un chiot, vous pouvez éviter certains traits négatifs en choisissant le bon éleveur et le bon chiot. Malheureusement, vous ne pouvez généralement pas dire si un chiot a hérité d’un tempérament ou de problèmes de santé avant qu’il ne grandisse.
Enfin, vous pouvez éviter certains traits négatifs en dressant votre berger blanc à vous respecter.

Conseils pour bien éduquer votre chiot berger blanc suisse

Comme toute relation réussie, la communication est la clé, d’accord ? Votre chien adore entendre votre voix ! Lorsque l’excitation s’estompe et que votre chiot s’installe, vous pouvez trouver difficile de parler à votre chien au début parce que vous n’avez pas l’habitude d’avoir un chien intelligent. Nous vous suggérons de créer une liste de mots avant que votre nouveau chiot ne rentre à la maison pour l’entraîner. Placez la liste de mots sur le réfrigérateur, le mur ou tout autre endroit central afin que tous les membres de la famille puissent renforcer les mots avec le chiot. Des mots comme….. voiture, lit, cheval, marche, marche, caca, en haut, en bas, etc….. il suffit d’être cohérent. Les mots, le contact visuel, un ton enjoué et les éloges font des merveilles dans l’entraînement de votre nouvel ami. Il est également utile de transporter une poignée de friandises dans votre poche pendant les six premiers mois pendant que votre chiot vous suit partout.

La socialisation

Une socialisation précoces du chiot est essentiel pour posséder un chien bien élevé et amical. Les bergers sont enclins à la timidité envers les humains et les autres chiens à moins qu’ils n’aient été correctement socialisés. La socialisation est un excellent moyen de se faire des amis pour les humains et les chiens ! Dans un monde qui nous éloigne continuellement de la « connexion » sociale, pourquoi ne pas l’essayer ?

L’alimentation

Ne jamais rationner la nourriture. Les chiens se gaveront d’eux-mêmes parce qu’ils s’attendent à ce qu’on leur enlève de la nourriture. Les chiens qui mangent trop ont tendance à être des chiens dont les propriétaires ont rationné leur nourriture dès le moment où ils étaient chiots. Certains chiens peuvent être difficiles lors du repas, y compris les chiots en croissance. Parfois, ils auront très faim et d’autres fois, ils ne mangeront pas. Si vous vous inquiétez pour votre chiot, le moment du repas peut devenir compliqué pour lui. Ne jamais faire de la nourriture un problème. Ne vous inquiétez pas de la croissance de votre chiot. Si vous suivez nos directives, vous aurez un chien heureux et en bonne santé, qui atteindra sa pleine taille à l’âge de deux ans !